Ageless – Médéa Azouri, L’Orient-Le Jour, samedi 30 novembre 2013

Mick Jagger a 70 ans, Deneuve aussi, Delon en a 78. Quoi ? Oui oui. On ne dirait pas comme ça. D’accord, certains abusent du bistouri ou du Botox, mais quand même. C’est pas seulement le physique qui compte dans ce cas-là. Mick Jagger aura beau jouer avec les piquouses, ce n’est pas ça qui lui donne cette pêche sur scène. Quoi que. Brad Pitt et Johnny Depp ont eu 50 ans cette année. Elle MacPherson aussi. Ils sont franchement sexy pour des quinquagénaires. Des quinquagénaires. C’est bizarre à dire/écrire. C’est pas que ça nous donne un coup de vieux, bien au contraire. Ces gars-là n’ont pas d’âge. On a l’impression qu’ils ont été figés dans le temps. Et donc, nous avec. Et donc, toute la planète avec. La majeure partie des gens ne fait plus son âge. Les jeunes paraissent plus vieux, les vieux paraissent plus jeunes. Et on n’arrive plus à savoir à quoi devrait ressembler une jeune fille de 23 ans. On n’a plus de référence. « Tu as 40 ans ? » Tu ne les fais pas, mais alors pas du tout. « Tu as un enfant ? » Oui, et elle a 19 ans. Et ce n’est pas une question de chirurgie esthétique. La jeunesse est dans la tête. Ça fait cliché et ça ressemble à tous les poncifs que l’on entend fréquemment sur la beauté intérieure, mais la jeunesse est dans la tête. La jeunesse est dans le corps. On tient mieux la route qu’il y a 50 ans. Il y a plusieurs décennies, on vivait moins longtemps, on pensait qu’une femme de 40 ans était une (da)dame en tailleur, on trouvait qu’une téta de 60 ans, c’était vieux. Qu’elle avait forcément les cheveux blancs, de l’embonpoint, qu’elle passait son temps à la maison à cuisiner des sfoufs pour ses petits enfants, qu’elle jouait au bridge avec ses copines et qu’elle lisait Nous Deux dans sa rocking chair à Ajaltoun. Un jeddo de 75 ans, n’en parlons pas. C’était un très vieux monsieur qui avait eu la chance de vivre jusque là. Un vieux monsieur qu’on aidait à traverser la route et qui jouait à la tawlé à l’ombre d’une ariché. Aujourd’hui, à 78 ans, on voyage, on bosse, on jogge sur la Corniche et on dit des conneries comme Delon il y a quelques semaines. Personne n’a envie de vieillir. Sauf les jeunes peut-être. Ils veulent paraître plus âgés, faire comme les « grands », faire les choses des grands. Ils veulent se bourrer la gueule trop tôt, aller dans des clubs trop vite, porter des fringues de marque à n’importe quel prix, baiser alors qu’ils n’ont pas encore 15 ans. Ils veulent brûler les étapes sans prendre conscience qu’ils seront très vite blasés. Qu’à 25 ans, ils n’auront plus envie de rien et qu’à 35, ils penseront qu’ils n’ont plus rien à accomplir. Ils ont toute la vie devant eux, et désormais elle est longue. On ne se marie plus à l’aube de la vingtaine et on ne devient pas/plus parents à 25 ans. Sauf exception bien évidemment. Parce qu’il y a des gens qui naissent vieux et d’autres qui ne prendront jamais une ride à l’intérieur. Et beaucoup qui ont évolué avec le temps, avec leur époque. A 40 ans, on s’habillait en Mugler, en tailleur Mugler. A 60, on se promène en Converses, en jeans, on va boire un verre à Mar Mikhael et on fume même un pétard. L’âge n’est plus ce qu’il était. Parce que le monde entier nous pousse vers un jeunisme exacerbé, parce que les acteurs, les chanteuses, les stars et autres exemples visuels qui inondent les magazines, sont dans cette sempiternelle quête de l’immortalité. Parce que toutes les femmes ont envie d’être comme Demi Moore, une cougar absolue qui a vécu des années d’amour avec un Aston Kutcher hotissime, qui avait 16 ans de moins. « Oui mais il l’a trompée ». Mais même un type qui aurait eu 5 ans de plus que l’actrice l’aurait faite cocue. C’est la loi de la nature que d’avoir envie de quelqu’un d’autre. Quel que soit notre âge, quel que soit notre sexe. Et puis ne faudrait-il pas appliquer mesdames (les hommes le font depuis longtemps déjà) le précepte de Valérie Lemercier qui déclarait il y a quelques années : « L’important n’est pas d’être jeune dans sa tête, mais d’avoir un jeune dans son corps ». Voilà. C’est donc aussi dans le corps que ça se passe. Et pourquoi pas ? Pourquoi ne pas vouloir rester jeune ? Sans pour autant se faire ravaler la façade à outrance, sans pousser le bouchon trop loin dans son style vestimentaire, sans se taper les copines de sa fille. Juste en restant tel qu’on a toujours été. Pourquoi ne pas continuer à faire les tests dans les magazines féminins mais en mentant sur sa tranche s’âge parce qu’on ressemble plus à une trentenaire qu’à une quadra. Pourquoi serait-on obligé de penser au démon de midi, à la midlife crisis dès qu’un homme ou une femme approcherait de la quarantaine et déciderait de claquer la porte. Pourquoi ne penserait-on pas, tout simplement, qu’à 40 ans, on peut encore conquérir le monde, que 40 ans c’est l’âge qui plait à tous les âges. Que 50’s are the new 40’s. Que 60’s are the new 50’s. Pourquoi renoncerait-on la réalisation de nos désirs une fois les gosses mariés ? Parce qu’on n’a pas envie de vieillir ? Parce qu’on a peur de vieillir… Mais qui a envie de vieillir ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s