Wonderwo(mam) – Médéa Azouri, L’Orient-Le Jour, samedi 7 mars 2015

Yalla mam. Yalla please. Il est 5 heures, maman s’éveille. S’éveille avec trois verres de Bordeaux dans le nez. S’éveille avec quatre heures de sommeil dans les yeux. S’éveille avec une migraine appropriée. 5 heures du mat’, elle a des frissons. Elle claque des dents et monte le son. Ou plutôt la voix. Les enfants, debout ! Le temps qu’ils rechignent, se lèvent du lit, passent tour à tour aux toilettes, petit-déjeunent, s’habillent, rangent leurs cartables, repassent à la salle de bains pour un brossage de dents, 15 secondes pas plus, embrassent leur père et descendent attendre le ramassage scolaire. L’autocar quoi. Il est 6h30. Cette année, mam a décidé de ne plus les accompagner elle-même à l’école. Ils sont grands tous les trois. D’ailleurs, on se demande comment, en huit ans, elle a pu en pondre trois. Elle se regarde dans le miroir, regarde ses petites rides de quadra au coin des yeux et se glisse sous l’eau chaude (enfin, quand il y en a). 7h30, elle monte dans sa caisse. Il lui faut trois quarts d’heure minimum, sans les embouteillages, pour arriver à son bureau. Thermos de café dans la main, elle dévale les escaliers. Pas d’électricité. Et c’est parti pour le marathon. Une course contre la montre. Une vraie course. Arriver au boulot, bosser, gérer les collègues, faire ses preuves, accomplir ses tâches, déjeuner sur le pouce, répondre au téléphone. Re-répondre aux coups de fil des enfants qui viennent de rentrer à la maison. Leur dire qu’il faut manger le coussa me7chi même s’ils n’aiment pas ça. Engueuler le petit qui ne veut pas se laver les mains avant de passer à table. P*** d’horaires libanais qui ne correspondent pas aux journées de travail des mères. Des gamins qui rentrent à la maison à 14h30, c’est pas normal. Elles font comment les femmes qui n’ont personne pour les aider? Elles font comment si elles ont besoin ou envie de bosser? Elles ne font pas, sauf si elles ont pu dégoter un temps partiel.
Finir son boulot en quatrième vitesse. Appeler la maison pour voir s’ils ont commencé leurs études, appris leur solfège, si la voisine a pu prendre la cadette au ballet et si la grande a été à son cours de peinture en taxi. Finir à 17h30. Grimper en voiture, se taper la sortie de Beyrouth. Une heure vingt. Un record. S’installer sur la grande table de la salle à manger et reprendre l’école à nouveau. Kawa3id, imla2, classe de 5e, divisions et multiplications niveau CM1, apprendre à lire et à écrire en grand jardin. Évaluation d’histoire, le Moyen Âge au temps des chevaliers en France. Et le Liban dans tout ça? Exposé sur la condition des baleines dans le Pacifique sud. Rester calme, surtout rester calme. Mettre la table et demander à tout le monde de ne pas se balancer sur les chaises. Yalla au bain. Yalla au dodo. Non, tu n’auras pas de téléphone à ton anniversaire, tu es trop jeune encore. Arrête le iPad, baisse le son, Violetta chante trop fort. Finir son rapport pour la présentation de demain. La montre, cette foutue montre et les heures qui courent. Prendre sa douche. Se glisser sous l’eau chaude. Il n’y en a plus après trois gamins sales de la tête aux pieds. Pas les cheveux, demain après-midi, il y a cours de zumba. S’habiller, se maquiller. Sourire et speeder pour ne pas être en retard au resto. Re-sourire, faire la papote aux femmes des collègues du mari. Non, je n’ai pas pris de vacances cette année, je n’ai pas eu le temps. 23h30, faut rentrer se coucher… Pas ce soir, j’ai la migraine… Se démaquiller, mettre les crèmes antirides. Minuit 30. Même pas cinq heures de sommeil. Mince, demain ça fera 28 jours. C’est donc ça la fa2ssé d’aujourd’hui. Mal au dos, tant pis pour la zumba. Éteindre la lumière.
Il est 5 heures, Beyrouth s’éveille. La place des Martyrs a froid aux pieds. Le port est ranimé et Sama Beirut est bien dressée. Entre la nuit et la journée. Il est 5 heures, maman s’éveille. Et elle a sommeil.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s