Tout d’un coup, un inconnu vous offre des fleurs – Médéa Azouri, L’orient-Le Jour, samedi 31 octobre 2015

Autour de nous, il y a eux, il y a elles. Ceux que l’on connaît trop bien, ceux que l’on connaît moins. Il y a ceux qu’on croit connaître. Et ceux qu’on connaissait déjà, avant même de les rencontrer. Ces gens-là sont les acteurs de notre vie. Nos amis, notre famille, nos amours, nos ex, nos collègues, des connaissances. Ces gens-là vont, viennent. Avec leurs joies, leurs peines, leurs angoisses, leurs galères. Ils nous donnent, reprennent, nous font du bien, nous veulent du mal. Et parfois, ces gens-là (nous) surprennent. Parce que ce sont souvent ceux dont on attend le moins qu’on reçoit le plus. Sans aucune raison, sans rien demander en échange. Gratuitement, spontanément. Comme un cadeau. À se demander s’il n’y a pas un coup fourré quelque part. Si le cadeau n’est pas empoisonné. S’il n’y aurait pas une quelconque demande planquée derrière ce geste.
Non. Parfois, les gens vous offrent le meilleur. Comme ça. Tout simplement. Ils vous rendent service, vous tendent la main, vous présentent quelqu’un. C’est comme s’il y avait un lien particulier qui nous unissait à eux, un lien invisible et insoupçonné. Voilà. Il y a des gens qu’on aime dès le premier regard, sans savoir ni expliquer pourquoi. Qu’on aime sans (se) poser de questions. À qui on fait confiance sans aucune crainte. Limite, on pourrait croire à la réincarnation, au On se connaissait dans une autre vie ? Cette vie qu’on leur raconte tout de suite, sans tabou. Cette vie où ils entrent par la grande porte pour ne plus en sortir. Même si on le voit pas assez souvent ou pas assez.
Pourtant, c’est comme si ces mois ou ces années d’absence n’avaient jamais existé. Comme si ces retrouvailles n’en étaient pas. Comme si on s’était parlé ou vu la veille. Viens dîner à la maison. De quoi as-tu besoin ? Viens, je t’emmène. Viens chez moi. On peut ne pas s’être parlé pendant deux ans, pas écrit pendant 20 ans, ne plus savoir grand-chose sur l’autre à part quelques photos postées ici et là sur les réseaux sociaux, il y a quelque chose de magique qui se produit parfois, souvent. Comme si ces décennies où on ne se connaissait pas, où on a disparu, n’avaient pas compté. Tout à coup, une rencontre bouleverse votre vie. Une rencontre qui changera votre conception de l’amitié, de l’amour. Chamboulera vos idées reçues. Mettra le désordre dans votre quotidien. Une rencontre qui en un mot vous transformera. Qui vous fera changer de cap, aiguiller le train dans une autre direction. Vous fera découvrir des Tout à coup, un inconnu vous offre des fleurs. C’est un peu ça. Comme cette pub totalement désuète des années 80 pour un déodorant qui n’existe plus. Tout à coup, un inconnu bouscule votre vie. Un inconnu de passage ou un inconnu qui se fera mieux connaître. Un inconnu aux entrevues sporadiques, un inconnu éternellement inconnu, éternellement là. Une discussion entre deux copains de lycée. Un appel, un message, un dîner, une possibilité d’ouverture. Une fin de soirée dans le froid parisien, l’attente trop longue d’un taxi et le déballage des vies. Il est souvent plus facile de se raconter à quelqu’un qui ne nous connaît pas. Pas un psy, quelqu’un qui ne nous connaît vraiment pas. On met à plat sur la banquette arrière ses chagrins, ses histoires, ses secrets.
Et cet(te) inconnu(e) disparaîtra ou pas. Restera ou pas. Et quelle que soit la suite de cette rencontre, qu’elle soit simple, atypique, l’histoire d’un instant, de moments, celle d’une vie, il y aura eu ces inconnu(e)s. Ces inconnu(e)s qui se retrouvent dans une même voiture, chantant à tue-tête et qui, sans le vouloir, grâce à d’autres rencontres, à d’autres inconnus… viennent de fonder une famille.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s